Lafayette

Lafayette est où j’ai passé presque toute la semaine. Capitale du français en Lousiane, j’y ai rencontré du monde turbo-sympatique. J’ai vu énormément de monde avec un nom de famille francophone, plusieurs personnes pouvait comprendre le français, quelques personnes le parlaient mais aucun ne pensait en français. C’est ça qui se passe quand tu votes une loi contre les écoles francophones (abolie depuis, mais bon, c’est trop tard on dirait bien). Par contre, la musique est presque exclusivement en français, mais la présentation de la toune se fait en anglais. (Clin d’œil à l’actualité au Québec ici…)

Über

Connaissez-vous Über taxi? C’est assez cool. Ça vient tout juste d’arriver à Lafayette il y a deux semaines. C’est une app qui permet de caller quelqu’un qui va nous faire une ride, ta carte de credit est déjà entrée, donc aucun échange d’argent se passe. Tu peux voir qui va te lifter, et où il est rendu sur une carte en temps réel, pas d’attente à l’aveuglette. J’ai bien aimé mon expérience. Ça va ramasser une vieille industrie un peu comme Skype l’avait fait dans le temps avec les appels interurbains.

Courir de Mardi Gras

Dans le coin de Lafayette (près d’Eunice), c’est possible de vivre le mardi gras comme ils le vivaient dans le temps. Le concept c’est plus ou moins de se déguiser en clown avec des vêtements en lambeaux. Ensuite, tu te promènes du matin au soir dans les champs sous l’autorité d’un capitaine, en passant de ferme en ferme pour demander la charité. Les trucs récoltés servent ensuite à cuisiner un gumbo (genre de ragoût). Ah oui, j’oubliais, il faut essayer d’attraper des poules à la main, pour ensuite les tuer. Bon, comme ça comprenait quelques éléments sur lesquels je ne trippe pas dans la vie (me lever, me déguiser, me faire dire quoi faire, tuer un animal), j’ai plutôt opté pour le mardi gras de New Orleans.

Mardi gras à New Orleans

Oh shit! Par où commencer? … Bon, y’a des parades…toujours…partout. Le concept, c’est que des chars tirés par des tracteurs avec 20-30 personnes dessus sur deux étages passent en plein milieu des rues fermées avec la muse dans le tapis en garochant des cossins dans le monde. Surtout un genre de colliers de perles en plastoche. À l’abris des parades, dans le quartier “français” sur Bourbon street, on peut voir une autre sorte de parade. La rue est célèbre pour ses boobies…voyons…pour ses boobies…maudit auto-correct, pour ses balcons. Ah voilà! Même principe donc sur Bourbon street, colliers lancés dans le monde à partir des balcons, mais c’est souvent un échange de boobies contre colliers. Faque c’est ça, bon. Je suis mitigé, d’un côté, c’est pas super glorieux pour la race humaine de voir ça, mais en même temps je me dis lighten up, c’est juste pour le fun, pis quoi de plus awesome que des seins franchement.

Marigny

Chaque ville d’une bonne grosseur semble avoir un quartier plus cool (et plus local) que les autres. Meilleurs restos. Meilleurs prix. Moins de touristes. Par exemple, à New York, ça serait Brocklyn, à Montréal, ça serait probablement le plateau (quoique ça s’étend tranquillement sur Petite-Patrie, Mile-End, Mile-Ex, Villeray, Hochelag. C’est un peu dur à dire pour Montréal finalement). À New Orleans, ce coin s’appelle Marigny et le Mardi Gras y est un peu comme ça avait l’air dans le temps sur Bourbon street avant que ça devienne complètement débile. Je vous recommande d’aller chiller là si vous y allez. C’est pas loin du bordel de Bourbon street, mais l’ambiance y est vraiment différente. Plus de musique, meilleure bouffe, meilleurs prix, juste plus cool. Quel serait ce coin là selon vous dans d’autres villes du monde? Paris? San Francisco? Bangkok? Tokyo? Discutez! 🙂

Bon, comme ma présense (ou plutôt mon absence) se faisait sentir au bureau, comme j’avais pas mes gougounes et ma carte de plongée, comme j’avais pas de chambres à New Orleans et que le prix était ridicule, j’ai décidé de revenir à la fin de la nuit. Probablement pour mieux repartir…

Love y’all

Gab

Categories: Blogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *