Blisly, une application de météo-santé

Aujourd’hui, je me sens comme un père.

Pas tant que je me sois reproduit, ce n’est pas arrivé, à ma connaissance.

Mais j’ai tout de même accouché de quelque chose récemment, quelque chose qui a été materné, quelque chose à quoi on a donné de l’amour pendant sa gestation.

Je me souviens du début du processus, c’était une patente avec une grosse grosse tête, des bouts tout croches qui dépassaient de partout. On va se l’dire, c’était pas beau tout de suite…

Mais avec le temps, et à grand coup de code dans l’derrière, ça pris de la maturité, du corps, de la beauté.

Pis aujourd’hui, on se r’trouve avec notre petit nouveau, qui, quoique qu’il ait encore besoin d’amour pour voler de ses propres ailes, est promis à un avenir … futur (Karmina quelqu’un?!)

C’est donc avec la fierté d’un père qui présente son p’tit dernier à sa gang que je vous présente :

Blisly
http://Blisly.com

There and back again

Bon, c’était ben l’fun de se promener en Scandinavie pis en Catalogne pis toute pis toute…

Mais c’est pas toute, faut ben revenir à un moment donné. (Pis ce moment donné-là coincide souvent avec un compte de banque vide, c’est fou les coincidences dans la vie quand même hen…)

MAIS

Je reviens pour me gâter les yeux de beau, pis ça, ça ça fait du bien.

En passant, mon bateau se fait pimper comme jamais, le départ se rapproche comme jamais. Je me permet donc de te souhaiter une belle soirée, de même, gratuitement, prends-le!

Love

Gab

Qu’est-ce qui fait un fjord

Mettons quand y fait frette. Ben y neige. Dah…

Bon mettons qui fait tellement frette que la neige fond juste jamais. Ben elle s’accumule année après année.

Ça fait un glacier…

Ok, astheure, as-tu déjà levé un 18 litres d’eau? C’est pesant en chien hen? (À prononcer « pézant »)

Ben imagine astheure des millions de milliards de 18l qui s’accumulent de même sous forme de neige. Holy shit le poids fucked up!!

Ça finit par creuser les montagnes qui sont en dessous de la glace, pis ça fait des genre de rivières de glaces. Pis ça creuse. Pis ça arrache. C’est pas mêlant, y’a pas grand chose qui est capable de faire plier une montagne. Y’a juste l’eau…et le temps.

Pis un moment donné, il fait chaud, pis il neige moins, pis la glace fond. Ben ce qu’il reste c’est un gros trou entre les montagnes, tellement profond, tellement creusé que l’eau de la mer rentre dedans.

Dans ce temps là, ça fait un fjord.

Pis justement, on a à un de ça nous autres un fjord, non mais on est-tu assez chanceux!? Le fjord du Saguenay.

Pis justement, je m’en vais le naviguer dès que mon bateau est prêt et que ma barre de courage est à 100%.

Mais en attendant, voici ce que plusieurs appellent « le plus beau paysage d’Europe » : le Nærøyfjord en Norvège.

Love

Plan B, la Norvège et Leif Erikson

Oh, holà!

Eille, la dernière fois que je vous ai jasé, je vous racontais qu’on avait pas réussi à se trouver un char pour aller explorer les Balkans pis qu’on était en mode plan-B.

Et plan-B nous avons trouvé…

Un vol pas cher et une location de char pas chère plus tard (qui s’est transformé en location d’une Audi A4 pour le même prix, je sais pas trop comment) on s’est retrouvé en Scandinavie.

Mission : trois boys à explorer les fjords de la Norvège et se remplir les yeux de beaux.

Et de beaux les yeux nous nous sommes remplis…

Là, je suis revenu, c’était beau, c’était magique. On ira se boire un truc que je te raconte comment faire pour visiter la Norvège pour-pas-trop-cher ou encore mieux, on organise un speed latting au café ce soir,http://goo.gl/KfJUhJ on pourra se jaser là bas.

Bref,

Pendant que j’étais là bas, j’ai fait ce que je fais tout le temps, pis je suis allé lire l’histoire du pays sur le Web, pis j’en ai trouvé une pas-pire-pantoute qui mérite selon moi, d’être racontée, encore.

Faaaaaaque laissez-moi vous raconter une histoire :

Dans le temps, c’était l’âge des Vikings.

En fait, la première fois que « le monde occidental » à vu des Vikings, c’était en 800 quand un drakkar à décidé de s’aventurer à l’ouest comme jamais. Il sont arrivé en Écosse, dans un monastère. Le massacre toi…

Une gang de guerriers blonds et roux, bien fort et entraînés à la guerre contre une gang de moines qui se battent pas.

Après, l’histoire de l’Europe est ponctuée de raids mais aussi d’échanges et de Vikings qui s’installent un peu partout sans que les rois de l’époque puissent faire grand chose, pensez à la Normandie.

Bref, les Vikings étaient en mode expansion

Faque quand un gars comme Erik le rouge à tué quelqu’un en Norvège, ils l’ont banni du territoire. « Sacre ton camp fucker! »

Faque il est allé en Islande…

Mais quand il a tué un gars en Islande, ils l’ont banni du territoire. « Sacre ton camp fucker! »

Il lui restait pas grand place où aller, faque il s’est dit : « Tiens, on va aller coloniser le Groenland! Hmmm, un tas de roche pis de glace, comment je vais convaincre le monde d’y aller…Ah je sais, je vais appeler ça le Greenland. »

De nos jours on appellerait ça de la publicité mensongère, appeler une place comme ça terre-de-verdure. Anyway, il a convaincu pas mal de colons d’aller s’installer là.

Un jour, un des chums d’Erik s’est perdu en bateau au large du Groenland pis a aperçu une terre à l’ouest. Il est pas allé, mais il a raconté ça à tout le monde.

Le fils d’Erik, Leif Erikson (Leif le-fils-d’Erik, c’est de même qu’ils nomment les gens encore aujourd’hui en Islande) lui a décidé d’aller voir ça ce bout de terre là à l’ouest.

C’était l’Amérique.

Peut être la première fois qu’un Européen traversait l’Atlantique, peut-être…

Ils ont commencé par voir un tas de roche et de glace (la terre de Baffin), puis en descendant au sud, ils ont vu une forêt incroyable (le Labrador) pour enfin laisser une première gang de monde à l’Anse aux Meadows, Terre-Neuve.

Après, Leif à continué plus loin pour créer la capitale de son nouveau jouet. Il l’a créé plus loin, on sait pas où. Ça pas duré, après deux ans tout le monde était mort ou reparti, mais il y a quand même eu du monde ailleurs qu’à Terre-Neuve.

Pis, ben j’ai une théorie :

Si je sais juste une affaire, c’est que dans la vie, quand tu as un bateau, pis que tu vois l’embouchure d’une rivière ou d’un fjord, la seule affaire que t’as le goût de faire, c’est d’aller jusqu’au bout. C’est un réflexe juste humain : on va aller voir au bout. Toutes les villes de la Norvège sont justement basées au bout de chaque fjord.

Faque ma théorie c’est que Leif, après avoir catché que Terre-Neuve, c’était juste une île au milieu d’une rivière, la plus grosse rivière ever, il s’est dit : « On va aller jusqu’au bout ». Et il s’est rendu…

Pis cette rivière là, c’était le fleuve St-Laurent.

Pis ce bout là de la rivière, c’était Montréal.

Love

Gab